L’association A.V.E.C

L’Association à Vocation Écologique et Culturelle : les origines

 Pour sentir tout le souffle convivial qui a été pour beaucoup dans les débuts de tous ces événements, il faut remonter aux années 1965. Dès ces années émerge une intense vie conviviale entre des habitants du hameau Le Mollard, des personnes originaires des Arves, des estivants attachés au village (Pierre, Georgette, Louisette…). Les années sont marquées par l’organisation de fêtes, en particulier sur la « place des lapins » au Mollard, et d’événements festifs qui « soudent » l’existence de ce groupe d’une trentaine de personnes.

La Chapelle Sainte Brigide du hameau le Collet à St Jean d’Arves construite en 1737 par les habitants des hameaux du Mollard, du Collet, du Petit Collet et de La Tour a été victime d’un incendie en 1971.

Dès cet incendie, Alphonsine, habitant Le Mollard, paie la réfection du toit pour mettre la chapelle hors d’eau.

Tous les éléments sont réunis pour que s’engage la restauration de la chapelle. Ce noyau actif, enrichi par divers apports de nouvelles personnes et de dons, débarrasse et nettoie la chapelle qui était fort encombrée. Il fait appel à l’armée dont les « troufions » réalisent une chape et la jonction des murs au niveau du toit.

Ultérieurement, l’association catholique propriétaire du bâtiment voisin finance la reconstruction du clocher.

L’association à vocation écologique et culturelle AVEC est créée en 1988 : l’ampleur du travail en cours nécessitait un statut juridique pour dialoguer avec les autorités administratives et religieuses et pour donner un cadre protégeant tout ce travail bénévole. Fernande est la première présidente de cette association.

La création d’AVEC donne un nouvel élan au projet de restauration, des animations sont organisées et les fêtes annuelles du Collet vont assurer la pérennité de l’association.

Confortés dans leurs actions, les bénévoles s’investissent de façon plus importante et entreprennent de gros travaux ; le bâtiment est entièrement rénové : fondations, drains, crépis, plafond, portes, ….

Émerge parallèlement, sous l’impulsion de Louisette, un projet de fresques de style orthodoxe byzantin (dans une région d’art baroque). Avec son énergie, Louisette sait entraîner dans ce projet des Arvains un peu dubitatifs devant ce nouvel art religieux, émus et surpris encore aujourd’hui lorsqu’ils entrent dans leur chapelle.

 

En 2017 l’association reste active et vivante.

 

Août 2017